messager


messager

messager, ère [ mesaʒe, ɛr ] n.
messagier 1080; de message
1Personne chargée de transmettre une nouvelle, un objet. 2. coursier, envoyé, porteur. Envoyer des messagers. « il servait de messager. Sa mère l'envoyait, et il rapportait la réponse » (Zola).
Hist. Transporteur de messages, de missives. (fin XVIIe) Anciennt Agent d'un service de messagerie ( 1. facteur).
2Littér. Ce qui annonce qqch. avant-coureur, précurseur . L'hirondelle, messagère du printemps. « ces premiers jours de mars, qui sont les messagers du printemps » (Musset).
3Biol. A. R. N. messager (abrév. mARN) :produit de la transcription des gènes par l'A. R. N. polymérase, qui est traduit en protéine au niveau des ribosomes. Deuxième messager ou second messager : molécule présente universellement dans les cellules eucaryotes, qui relaie et amplifie le signal perçu par un récepteur membranaire spécifique.

messager nom masculin Celui qui portait d'un lieu à un autre des messages, missives, paquets, etc. Pigeon voyageur. ● messager (expressions) nom masculin Messager des dieux, Mercure. ● messager, messagère nom Personne chargée de transmettre un message : Soyez ma messagère auprès de lui. Littéraire. Ce qui annonce quelque chose : L'hirondelle messagère du printemps.messager, messagère (synonymes) nom Personne chargée de transmettre un message
Synonymes :
- émissaire
- envoyé
- exprès
- légat
- plénipotentiaire
Littéraire. Ce qui annonce quelque chose
Synonymes :
- précurseur

messager
(André) (1853 - 1929) compositeur français d'opérettes: Véronique (1898), etc.
————————
messager, ère
n.
d1./d Personne chargée d'un message.
d2./d Ce qui annonce une chose; avant-coureur.
d3./d BIOL A.R.N. messager: V. ribonucléique.

⇒MESSAGER, -ÈRE, subst.
A. —Celui, celle qui remet ou a mission de remettre à son destinataire un message écrit ou oral. Synon. envoyé, émissaire. Messager fidèle, rapide; envoyer un messager; servir de messager entre deux personnes. Le premier jour de chaque mois, en quelque lieu que je sois, je vois toujours venir le même messager. Il me remet une lettre de ma mère, prend ma réponse et s'en va (HUGO, L. Borgia, 1833, I, 1re part., 4, p.38). Ses messagers allèrent de bourgade en bourgade, publiant une proclamation qui enjoignait à tout homme libre de se trouver au rendez-vous de guerre (THIERRY, Récits mérov., t.2, 1840, p.39):
1. — Ô mon père! dit la jeune fille en joignant les mains, pardonnez à votre enfant d'être la messagère d'une mauvaise nouvelle. (...) — Ainsi le Pharaon [un bateau] a péri? demanda Morrel d'une voix étranglée.
DUMAS père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.351.
P. métaph. Ils les recevaient avec émotion [les pages d'un journal clandestin], les relançaient dans la ville, les messagères d'espérance (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p.106).
Expressions
Messager d'État (vx). ,,Fonctionnaire chargé de porter les messages d'un des grands pouvoirs de l'État, d'une assemblée politique`` (Ac. 1835, 1878). À ce mot, un éclat de rire bruyant s'éleva du sein de l'assemblée; le public, les messagers d'État, les journalistes, les huissiers mêmes prirent part à l'hilarité générale (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.364).
Littér. [Le compl. est un inanimé abstr.] Messager d'amour, de paix. Messager de mauvais augure, de deuil, de malheur. Celui qui apporte de mauvaises nouvelles. Le messager de mort, noir recruteur des ombres, Escorté d'infâmes soldats (CHÉNIER, Iambes, 1794, p.277). Êtres exceptionnels, qui apparaissent comme des estafettes du malheur, de solennels messagers du destin (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p.134).
MYTH. Le messager des dieux. Mercure. Reçois donc le vin de cette coupe, dieu crépusculaire [Hermès], (...) messager céleste qui portes aux dieux les prières des hommes (MÉNARD, Rêv. païen, 1876, p.83). La messagère de Junon. Iris. Voir DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p.194.
RELIG. Messager céleste; messager de Dieu (l'ange de l'Annonciation). Un archange, descendu du ciel et messager du Seigneur (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p.319). En appos. Ange messager. Je le vois [le ciel] tout rempli d'échelles lumineuses qui descendent du firmament, d'anges messagers qui vont et viennent (THARAUD, An prochain, 1924, p.77).
En partic., rare et littér. Écrivain, artiste porteur d'un message. Ne prenons pas à la légère ces messagers [Rousseau, Diderot, Montesquieu] qui apportaient tant de choses, parmi lesquelles la Révolution; précisons pourtant le message de leurs successeurs (MALRAUX, Voix sil., 1951, p.573).
B.P. anal., littér. et poét. Ce qui par son arrivée est précurseur de quelque chose, annonce quelque chose. L'éclair, messager du tonnerre (BAOUR-LORMIAN, Ossian, 1827, p.55). Dans les collines de Provence elle [la huppe] est toujours la messagère du soleil (BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p.257):
2. Messagères d'avril, petites hirondelles,
Ne fouettez pas ainsi les vitres à coups d'ailes,
J'ai dans mes bas-reliefs des trous où vous nicher...
GAUTIER, Comédie mort, 1838, p.7.
C. Spécialement
1. HIST. DES TRANSP. Celui, celle qui se chargeait de transporter par service régulier des colis, des lettres d'une ville à l'autre; agent ou conducteur d'un service de messageries. Aussi, quand une concurrence s'établissait, si le vieux messager du pays partageait avec elle les jours de la semaine, quelques personnes retardaient-elles leur voyage pour le faire en compagnie de l'ancien voiturier (BALZAC, Début vie, 1842, p.303). La messagère qui depuis cinquante-deux ans fait à pied le service de Genève à Mornex (AMIEL, Journal, 1866, p.229).
2. GÉNÉT., en appos. Acide ribonucléique messager abrégé en A. R. N. messager. Acide ribonucléique qui exerce une transmission de l'information génétique des gènes aux ribosomes où s'effectue la synthèse des protéines (voir HUSSON, GRAF, Biol. gén., 1965, p.37). V. information ex. 7, instable A 2 d, métaboliquement (rem. s.v. métabolique) ex. de Privat de Garilhe.
3. ORNITHOLOGIE
a) En appos. Pigeon messager. Pigeon voyageur. Voir FRANCE, Rabelais, 1909, p.170.
b) Nom vulgaire du serpentaire. Synon. secrétaire. Voir LAMARCK, Philos. zool., t.1, 1809, p.339.
Prononc. et Orth.: [], [-], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: messager, -ere, 1740: -er, -ére, dep. 1762: -er, -ère. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 messager «celui qui porte un message» (Roland, éd. J. Bédier, 2763); 1er quart XIIIe s. messagiere (RENCLUS DE MOLLIENS, Miserere, 237, 8 ds T.-L.); 1225-30 fig. «ce qui transmet un message» (GUILLAUME DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy, 2722: Car li oil con droit mesagier, Tot maintenant au cuer envoient Noveles de ce que il voient); b) 1488 «celui qui est chargé d'établir la correspondance entre les jeunes étrangers venus étudier à l'Université de Paris et leurs parents» (Edit portant privilège de l'Univ. de Paris, mars ds Ord. des rois de Fr. 3e race, t.20, p.119); 1573 messagers jurez «ceux qui sont chargés de transporter des sièges des juridictions aux greffes des Parlements, les sacs à procès et papiers y afférant» (Edit de janv. ds FONTANON, Edicts et ord. des rois de Fr., t.4, 1611, p.701); c) 1675 «préposé d'une messagerie» (SÉVIGNÉ, Lettre du 3 avril ds Lettres, éd. Gérard Gailly, t.1, p.717); d) 1696 «coche d'eau faisant le service des messageries» (REGNARD, Le Bal, IV, éd. E. Molland); e) 1795 messager d'état «personne chargée de porter au Conseil des Cinq-cents et au Conseil des Anciens, les actes du Conseil législatif» (Constitution de l'An III, §125); 2. 1269-78 «ce qui annonce, est avant-coureur de quelque chose» (JEAN DE MEUN, Rose, éd. citée, 5947: Li chahuans o sa grant hure... Hideus messagier de douleur). Dér. de message; suff. -ier; a supplanté message au sens de «messager». Fréq. abs. littér.:733. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1609, b) 952; XXe s.: a) 826, b) 735. Bbg. GIR. t.2 Nouv. Rem. 1834, p.61.

messager, ère [mesaʒe, ɛʀ] n.
ÉTYM. 1080, messagier; de message.
1 Personne chargée de transmettre une nouvelle, un objet, de porter un message. Agent (II.; agent de liaison, etc.), coureur (vx), courrier, envoyé, estafette (vx), exprès, porteur… || Envoyer des messagers. || Messager qui annonce, apporte (cit. 1) des nouvelles, une lettre.Être le messager d'un malheur, d'une catastrophe (→ Lamentable, cit. 3, Bossuet). || Messager de malheur, de mauvais augure, celui qui apporte, qui a l'habitude d'apporter de mauvaises nouvelles.
1 Il glissa une poignée de sequins sous la gorgerette de la messagère; puis, sans en demander davantage, il regagna sa chambre et s'y enferma, décidé à veiller jusqu'au jour.
A. de Musset, Nouvelles, « Fils du Titien », IV.
2 Va, sombre messager, dis-lui bien que je l'aime,
Et que voici mon cœur.
Leconte de Lisle, Poèmes barbares, « Le cœur de Hialmar ».
3 (…) il demeurait le dernier lien qui le rattachait à la vie des autres, il servait de messager, quand la nécessité d'un oui ou d'un non devenait absolue. Sa mère l'envoyait, et il rapportait la réponse, car le grand-père, pour lui seul, sortait de son silence.
Zola, la Terre, V, II.
Hist. Transporteur de messages, missives. || Messagers de l'Université, des villes, au moyen âge. || Messager des empereurs de Byzance. Apocrisiaire.(1675). Anciennt. Agent d'un service de messagerie; conducteur d'une voiture faisant un tel service. Facteur (II., 3.).
4 (…) le messager de Genève n'étant point encore de retour, je n'ai pas reçu, par conséquent, les deux paquets que vous lui avez remis, et je n'ai pas non plus entendu parler encore du paquet que vous m'avez envoyé par le voiturier.
Rousseau, Correspondance, 29 déc. 1764.
Par ext. Vx. Voiture, véhicule qui faisait le service des messageries.
2 Loc. poét. (1668). Le messager des dieux : Mercure ou Hermès (→ Ciel, cit. 45).La messagère de Junon, des dieux : Iris.|| La Renommée, messagère « du vrai comme du faux » (Voltaire).Relig. || Les anges, messagers de Dieu, messagers célestes. Ange (I., 1.); annonciation.
5 En chaque visiteur, la plus noble des traditions orientales enseigne à voir un messager des dieux (…)
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, I, I.
Messager de l'au-delà, d'outre-tombe.
3 Littér., rare. Écrivain porteur d'un message.
6 (…) ce gamin mal embouché (Rimbaud) […] serait, dans le siècle nouveau, non le maître, mais bien, et mieux encore, le messager, le prophète de toute une jeunesse fiévreuse, enthousiaste et rebelle.
G. Duhamel, Refuges de la lecture, VII, p. 210.
4 (V. 1265). Fig., littér. (Choses). Ce qui annonce qqch. Avant-coureur, avant-courrier, héraut (fig.). || L'aurore, messagère du jour. || L'hirondelle, messagère du printemps.
7 (…) un de ces premiers jours de mars, qui sont les messagers du printemps (…)
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, I, V.
Ce qui transmet un message. || Nos sens sont des messagers d'erreur (→ Courrier, cit. 2). || « Pâle étoile (cit. 11) du soir, messagère lointaine ».
5 (1791). Zool. a Serpentaire.
b (Déb. XIXe). || Messager; appos., pigeon messager : pigeon voyageur.
6 (Mil. XXe). En océanographie, Appareil qui permet de commander à distance un engin immergé.
7 En appos. Biol. || ARN messager (abrév. : ARN-m), l'une des formes de l'acide ribonucléique, transportant l'information génétique.
8 En 1961, (Jacob et Monod) proposèrent (…) que la fraction d'ARN que l'on peut déceler par incubation de cellules pendant quelques secondes en présence de nucléotides radioactifs est une espèce particulière, l'ARN messager, qui a pour rôle de transporter l'information depuis l'ADN jusqu'au lieu approprié de la synthèse des protéines.
A. Danchin, Ordre et Dynamique du vivant, p. 193.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • messager — Messager, [messag]ere. s. Qui fait un message. Messager fidelle. je luy ay envoyé messager sur messager. Les Poëtes appellent Mercure le Messager des Dieux. Iris la Messagere de Junon. Et l on appelle encore poëtiquement l aurore, La Messagere du …   Dictionnaire de l'Académie française

  • messager — messager, ère (mè sa jé, jè r ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui vient annoncer quelque chose, soit de soi même, soit de la part d un autre. Je lui ai envoyé un messager. •   Vous verrez que je ne fais point tant de cas de mon ancienne maîtresse …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • messager — Messager, Lator literarum, Libellio, Nuntius, Stator, Tabellarius, Apostolus. Messager espouventable, ou effrayant, Nuntius tumultuosus. Messager triste, Grauis nuntius. Messagers publiques qui alloient par le commandement des magistrats querir… …   Thresor de la langue françoyse

  • MESSAGER (A.) — MESSAGER ANDRÉ (1853 1929) Compositeur français, qui s’illustra principalement dans la musique lyrique, et dont le rôle de chef d’orchestre fut de grande importance, notamment dans la diffusion de la musique symphonique allemande; il fut, en… …   Encyclopédie Universelle

  • Messager — may refer to: André Messager (1853–1929), French composer and musician Annette Messager (born 1943), a French artist known for her installation art This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an …   Wikipedia

  • Messager — Désigne bien sûr un messager (éventuellement un sergent, un huissier). Le nom est très courant en Bretagne (29, 56) et en Seine et Marne. Variantes : Message, Messagé (63), Messagier (25) …   Noms de famille

  • Messager — Mes sa*ger, n. [OE.] A messenger. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Messager — (fr., spr. Messascheh), 1) Bote, Sendung, Botschaft; 2) Titel mehrer Zeitungen etc. Messagerie (spr. Messaschrih), das Botenamt, die Post …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Messager — (franz., spr. schē), der Bote …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Messager — (messascheh), frz., Bote …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.